BADIGEON DE CHAUX
Le badigeon est répandu en Europe méditerranéenne, notamment en Grèce où les maisons sont rebadigeonnées quasiment tous les ans pour assainir et blanchir les murs inondés de soleil.

Il est appliqué à la brosse à badigeon aux poils naturels, sur une surface neuve ou ancienne, préparée ou non selon l’effet voulu. Les grosses brosses et la pâte naturelle de la chaux donnent un aspect « cordé », c’est à dire que l’on distingue les traces de poils en épaisseur, contrairement à une peinture tendue.

L’aspect est donc cordé, très mat, poudré, et selon les pigments utilisés et le support, laisse apparaître un moiré subtil et une accroche variable de la lumière très intéressants. Le badigeon est vivant, chaleureux et naturel, écologique, laisse respirer les murs et assainit par son alcalinité.

Remarque : les murs de façade à Bordeaux étaient originellement passés au lait de chaux, afin de protéger la pierre…

GLACIS ACRYLIQUE
Le glacis est une patine à l’eau, marquée et graphique, qui peut dans l’exemple du gris faire penser à un vieux béton ciré. Sur des anciens murs cette patine fait ressortir la matière initale et propose des effets structurés et nuancés intéressants, comme une patine à l’ancienne.

Le glacis est un « jus » composé de liant acrylique, d’eau et de pigment ou de colorants. Il est appliqué rapidement en transparence au spalter, dans tous les sens, puis estompé à la brosse à patine jusqu’à ce qu’il tire.
L’aspect est lisse, légèrement satiné, nuancé, irrégulier, plus ou moins marqué selon la saturation de pigment et l’état du support, plus ou moins bloqué selon le résultat souhaité. Le glacis est une technique spécifique qui offre de nombreux intérêts esthétiques tout en nuance, moiré et transparence.

GLACIS A L’HUILE
Le glacis à l’huile est une patine ancienne, traditionnelle à base d’huile de lin, de térébenthine, et de peinture d’artiste pour les couleurs.

Elle s’applique sur le mur avec un spalter en badigeon, sur une base de laque glycéro claire puis patinée à la brosse à patine. Le séchage est long et nécessite d’être hors-poussière, mais laisse le temps nécessaire au travail de patine. Le résultat est très subtil, léger, comme une patine naturelle du temps, mais très brillant si laissé telle quelle. Nous passons généralement un vernis mat afin d’atténuer cette brillance parfois inadéquate. Le glacis est une technique artisanale classique utilisée pour patiner avec grâce et discrétion les supports des plus simples aux plus précieux.

MARMORINO
Le marmorino est une technique ancestrale italienne d’enduit à la chaux additionné de poudre de marbre. Il est réalisé en quatre couches de plus en plus fines (après séchages successifs) avec une lisseuse ou diane inox, la dernière étant ferrée, soit écrasée, lissée et figée avec la lisseuse.

Une réaction chimique dite de calcification se produit avec l’effet de friction du métal, la chaux durcit, elle brille, et est extrêmement lisse. L’enduit est très doux au touché, et prend un aspect de pierre polie scintillante avec des effets moirés. Cet enduit durcit avec le temps, la chaux se « ferme », le revêtement se pérennise. Le rendu est subtil, élégant, naturel, très raffiné. La chaux est teintée avec des pigments minéraux, des terres, et peut être adjuvée d’un liant permettant la parfaite adhérence, selon le support. En Italie, le Marmorino est appliqué en extérieur comme en intérieur depuis toujours, et comme le stucco, il traverse les siècles… Nous l’avons remis au goût du jour en l’intégrant dans des lieux contemporains comme le Relais château Saint James de Bouliac, tout comme dans des demeures plus classiques. Nous maitrisons parfaitement cette belle technique, elle est notre fer de lance !

TADELAKT
Enduit traditionel marocain à base de chaux marocaine, impure, talochée et lissée au cours de différentes étapes de séchage.

La chaux, épaisse de plusieurs millimètre, est ensuite serrée avec un galet plat afin d’éliminer petits trous, faïençage et impuretés. Ce geste en finiton est additionné de savon noir permettant de rendre l’enduit étanche à l’eau. Le tadelakt peut se faire sur des surfaces courbes (baignoire, vasques…) soumises à l’eau, à la vapeur… Cet enduit permet de couvrir des murs et objets de toutes formes. Ceci-dit il nécessite un support poreux et solide tel que le béton, les briques, parpaings, siporex… Impossible de réaliser un mur de tadelakt pur sur du BA13.

Le résultat est très beau, doux, soyeux, et chaleureux.

STUCCO VENEZIANO
Le stucco est un revêtement à la chaux très ancien traditionnellement italien.

Cet enduit est à la chaux pure, appliqué à la lisseuse inox, en quatre couches successives après séchage, ferrée en quatrième. Ce geste de ferrage consiste à écraser et lisser énergiquement la chaux afin de générer une réaction chimique de chauffe qui calcifie et ferme l’enduit. Celui-ci brille, est extrêmement lisse et doux, tel un marbre poli lustré. Le stucco peut être teinté à volonté, nous en avons réalisé un noir au Saint James de Bouliac… Cette finition est précieuse, élégante, présente.

On en trouve encore en Italie, de très anciens, notamment à Venise, d’où son nom…

Nous avons aussi des techniques de décors personnelles et secrètes, des petites « recettes » adaptées selon les projets, les lieux, les budgets…Du sur mesure.
Nous pouvons faire des enduits « hybrides » selon les supports, des collages personnalisés, des fresques originales, des pochoirs, lettrages, pictogrammes…